Journées territoires et collectivités INPACT Occitanie




Nous vous invitons à retenir les dates du 8 et 9 mars 2021 et à vous pré-inscrire aux Journées “territoires et collectivités” d’INPACT en Occitanie


Comment renforcer notre capacité à agir dans le cadre d’un collectif InPACT local/départemental pour être en capacité d’accompagner des collectivités et des dynamiques de territoire ?

Pour qui ?
Animateur-trices, administrateurs-trices et bénévoles des structures membres d’InPACT et pôles InPACT/Maison Paysanne départementaux-ales d’Occitanie impliqué-es (ou désirant s’impliquer) dans des projets d’accompagnement de collectivités et/ou animation territoriale.

Où et quand ?
8 et 9 mars 2021, dans l’Aude.


Pour répondre aux attentes que vous avez partagées :
• Comment faire émerger ou consolider une dynamique InPACT locale ou départementale en se saisissant des opportunités que représentent les sollicitations d’une ou plusieurs collectivités locales ?
• Qu’est-ce qu’un collectif InPACT local peut proposer comme offre de services à des collectivités locales ?

Programme prévisionnel sur 4 demi-journées


1. Comprendre les collectivités et leurs besoins :

comment elles fonctionnent, quelles sont leurs compétences (quels champs, comment les collectivités sont ou pas légitimes ou se sentent légitimes pour aller sur le champ agricole)? Comment elles peuvent agir et agissent sur l’agriculture? Quels sont leurs enjeux de financement? Quels sont leurs besoins? Comment se prennent les décisions sur les sujets qui nous concernent? Quelles collectivités peuvent solliciter de l’accompagnement et sur quel sujet (diagnostic de territoire, Appel à maîtrise d’ouvrage, appel à projet, animation de territoire)? Quel est notre environnement sur l’accompagnement des collectivités (qui propose quoi?) Comment les collectivités nous perçoivent-elles? Que proposent d’autres structures (chambres d’agriculture ? bureaux d’étude)? l’importance du tandem technicien-élu.

2. Retours et partages d’expériences InPACT

> Quelles sont les actions déjà mises en œuvre par des inpact locaux auprès de collectivités en Occitanie?
doc à compléter : Recueil des expériences collectives InPACT dans les départements en Occitanie
Témoignages de deux collectifs InPACT structurés en Occitanie : Nourrir la Ville (Haute Garonne) et Maison paysanne de l’Aude.
> Le primo-accueil d’une collectivité. Dans le contexte post élection - début de mandat avec émergence du thème alimentaire-agricole, les sollicitations de collectivités sont nombreuses : comment on y répond ?

3. Co-construire et développer notre présence et notre IMPACT !


Atelier 1 : Comment on construit une dynamique InPACT (en lien avec l’accompagnement de collectivités) ?
Objectifs de l’atelier : En partant notamment de la matière explorée le jour précédent, identifier les conditions pour qu’un collectif puisse se mettre en place, avoir une activité régulière qui permette d’aboutir à la mise en place d’une offre claire et lisible auprès des collectivités.


Atelier 2 : Se positionner sur un “gros” appel à projet
Objectifs de l’atelier : identifier collectivement dans quelles conditions on peut franchir la marche sur laquelle on bute souvent jusqu’à présent dans une réponse collective à “gros” appel à projet (volume financier important, multi compétences, travail de coordination et temps de rédaction important, etc). On s'appuiera notamment sur des appels d’offre réels.


4. Suites à donner

Comment le réseau InPACT Occitanie peut continuer à être un appui pour aider à la structuration des InPACT locaux/départementaux, pour aider à la construction et visibilité de/des offre(s) d’accompagnement aux collectivités ?
Parmi les propositions à mettre sur la table :
• Système de parrainage /marrainage? => appui à la construction d’un collectif départemental ou à la construction d’une offre.
• Identifier les besoins de formalisation d’outils (méthodo, communication…).
• Décider collectivement ce qu’on a besoin de formaliser.
• organisation d’un ou plusieurs colloques décentralisés à destination des collectivités/territoires (ex : CIVAM bio 34, colloque des territoires).

Et tout au long du séminaire...

• foire aux outils de chaque réseau : tables avec les ressources papier disponibles, présentation d’outils numériques…
• foire aux compétences et aux expériences à valoriser.

Résultats attendus à la fin du séminaire

• Avoir des éléments concrets pour co-construire une dynamique collective forte, visible et pérenne.
• Être outillé et en confiance pour ne plus laisser passer des appels d’offres auxquels on aurait voulu répondre.
• Une offre de service ? => Voir plus clairement ce qu’on peut apporter aux collectivités.
• Comment mieux communiquer dessus : avec quels supports, langages, à quelles occasions.





Réunion visio le 8 octobre

ODJ et Compte-rendu

Mail du 15 mai 2020

Nous avons dû annuler le séminaire de 2 jours prévu fin Mai.
Compte-tenu de l’intérêt manifesté dans le réseau (40 inscriptions de bénévoles et salariés, presque tous les départements d’Occitanie représentés), nous souhaitons pouvoir vous proposer à nouveau cette formule de séminaire. Elle nous semble être la plus productive, pertinente et créatrice de liens (rapide description des objectifs en fin de courriel).

Pour tenir compte à la fois des calendriers de chaque structure mais aussi du calendrier institutionnel (2d tour des élections, mise en place des municipalités et interco) il nous paraît raisonnable de reprogrammer ce séminaire en février 2021 (lieu : Lozère ou Aude).

Comme envisagé initialement, nous prévoyons une co-animation avec plusieurs animateurs/trices parmi les collègues ayant manifesté leur intérêt (budget prévu pour indemniser le temps passé).
Nous avons programmé une réunion de préparation du programme avec toutes les personnes intéressées :
jeudi 8 octobre de 10 à 12h en visio conférence.

D’ici là nous vous invitons à nous faire remonter vos remarques ou suggestions par rapport à cette proposition, notamment si vous pensez qu’il est important de prévoir quelque chose avant 2021 (et si possible avec une proposition)..

Rappel des objectifs du séminaire :
Le réseau InPACT souhaite accompagner ses membres qui à l’échelle locale ou départementale souhaitent initier ou développer des opportunités de travailler avec les collectivités locales et les projets de territoire (projets alimentaires territoriaux notamment).
Nous avons identifié un besoin de “sortir la tête du guidon”, de construire ou valider des outils, des méthodes. Par ailleurs, de plus en plus de réseaux inPACT locaux/départementaux naissent ou se développent depuis 2 ans autour d’actions de ce type. Il nous a semblé que le moment était venu de mettre nos expériences en commun pour que chacun puisse repartir avec encore plus d’outils et inspirations.

Pour qui ?
Animateur-trices et administrateurs-trices impliqué-es dans des projets d’accompagnement de collectivités et/ou animation territoriale ou souhaitant le faire.

Pour quoi ?
Pour sortir la tête du guidon,
Pour gagner du temps en co-construisant
Pour créer du lien entre structures départementales et avec les têtes de réseau

Objectifs
>> partage d’expériences, de co-production,
>> dynamisation de réseau, interconnaissance
>> production de support(s) de communication à destination des collectivités (déclinable aux échelons locaux départementaux)
>> Alimenter l’espace ressources (interne INPACT ) / catalogue d’actions réalisées/en cours (vers cibles collectivités)
>> identifier des opportunités de nouveaux financements : comment financer nos actions et l’animation réseau sur ce sujet ?
>> garder des temps de travail et de réflexion par inpact locaux / deptx

point tél 13 mai

https://docs.google.com/document/d/1ut7ccfNSr7mgjWLgi7Pi71aJvUwv5jcSclNKF6eovSc/edit?usp=sharing


Site de Nourrir la Ville (INPACT 31) >> publication boite à outils “collectivités - territoires” : une vingtaine de ressources éditées par les membres du réseau InPACT organisées en 4 thématiques : foncier / installation-transmission-espace test / restau'co / filières)
dans le menu déroulant “Agir sur son territoire”

Organisé les 17 & 18 septembre 2020 à Pantin par Reneta, Réseau Civam et TDL à Pantin dans le cadre du projet MCDR Terreau
le programme de l'atelier

Des éléments d'analyse de nos relations avec les collectivités

3 phases :
  • Comprendre (quelles compétences? quels jeux de pouvoir?)
  • Amorcer, initier, entrer en dialogue
  • Faire vivre, durer

1.COMPRENDRE

Collectivités territoriales = collectivités locales (vs) services de l'état
Trois niveaux de collectivités territoriales:
  • 1.Communes
  • 2.Départements
  • 3.Région
  • + Les Intercommunalités /EPCI
"un échelon intercommunal, qui permet à plusieurs communes de mettre en commun la gestion de certains services publics et l’élaboration de certaines politiques. Pour ce faire, sont créés des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), qui sont des personnes publiques sans être des collectivités territoriales".
--> Un interlocuteur à privilégier?
Dispose de plus de budget que les communes


Chaque instance (sauf département), dès lors qu'elle dénombre plus de 50 000habitants, doit se doter d'une instance de consultation citoyenne :
Etat: CESE, Région: CESE, intercommunalités:Conseil de développement

🔎 Enjeu à comprendre les compétences des différents échelons et leurs sources de financement
tableau_repartition_competences_20180516.pdf (0.4MB)
La région est chef de file sur la compétence développement économique mais peut la déléguer

La compétence agricole n'existe pas : chaque collectivité décide de la compétence à laquelle elle veut la rattacher
💡 Lire les statuts des interco pour identifier leurs compétences

Financements des collectivités
  • Budget de fonctionnement
Budget à consommer dans l'année, qui doit être à l'équilibre et qui se retracte chaque année --> C'est sur cette enveloppe qu'émargent les subventions des associations et certaines prestatoon de services non liiés à des investissements
A noter que les collectivités établissent un budget "primitif" des juillet N-1 et qu'après cette première version il peut être difficile d'intégrer de nouvelles dépenses (à prendre en compte dans le calendrier des négo)
  • Budget d'investissement: tout ce qui s'amortit,


Important de comprendre la manière dont les collectivités perçoivent notre expertise, celles de notre environnement
  • préfèrent financer des prestations ou des subventions projet plutôt que des subventions de fonctionnement qui sont récurrentes par nature
  • ont peur du double financement, notamment entre échelons de collectivités territoriales. Il peut être intéressant d'avoir une bonne lecture des enjeux qu'il y a pour chaque échelon dans la répartition des compétences


2.INITIER

  • Etre présent dans les espaces de consultation mis en place dans le cadre de la mise en place des SCOT, des PAT
  • Etre présents dans les réunions des conseils de développement
  • et donner à voir à ces occasions:
- nos connaissances dans les temps de diagnostic pour pouvoir proposer ensuite notre réseau, notre expertise
- nos compétences en animation, en mobilisation de réseaux citoyens et paysans

  • Bien identifier les atouts qui peuvent les intéresser
- Une capacité à innover, une créativité, une expertise sur des sujets émergent, encore peu saisis par les acteurs plus conventionnels (exemple des ETA au moins dans un premier temps)
- Une capacité à incarner des valeurs politiques
- Une capacité à mobiliser des méthodes participatives
- Un bon rapport qualité prix (mais les chambres sont capable de casser les prix sur des actions quelles jugent stratégiques)
- Une diversification des acteurs (sortir du vis à vis avec les chamrbes ou certaines bde)
- Une exertise technique sur certains sujets (Foncier, installation, ETA) et pour les aider à identifier leurs propres leviers d'actions
- Des réseaux: de citoyens (TDL, nature & progrès...), de paysans...
- Un allié dans des contexte de rapport de force défavorables
- Un positionnement d'accompagnateur plutôt que de sachant donneur d'ordre
  • Entrer par les sujets qui les intéressent, ce sont pas tout de suite clivants
- L'alimentation porte d'entrée pour travailler sur l'installation, la transmission, le foncier agricole
  • Bien accueillir les sollicitations (elles sont déjà une forme de reconnaissance),savoir être réactifs
Retour d'expérience ADAR-Civam sur la coordination et l'animation du dispositif de Mesures Agro-Environnementales Climatiques,qu'elle réalise pour pour le Pays de La Châtre en Berry, sur le territoire du Boischaut Sud (soit 2 Pays, 80
communes). La coordination territoriale est assurée par l’ADAR-CIVAM, l’expertise environnementale est assurée par Indre Nature et l’expertise agricole est assurée par la Chambre d’Agriculture.
TemoignageADARCIVAM_NotesCeline.pdf (91.5kB) Quelques leçons tirées de cette expérience par ceux qui l'ont vécu:
- La présence au conseil de développement qui a permi de lier des relations très en amont avec les environnementalistes
- Des paysans mécontents de ce que proposait la chambre sur les mesures environnementales
- Une opportunité finacière (un reliquat à consommer ) et un sous préfet qui s'est saisi du sujet et cherchait une alternative au discour de la chambre d'agriculture (et qui a ensuite positionné la chambre ne positin d'expert )
- La particiation à des actions de diagnostic pour partager et faire reconnaitre notre expertise
- Le CA de l'ADAR intègre un collège d'élus --> oblige à un certian sérieux pendant les CA mais facilite l'établissement du partenariat


3.FAIRE VIVRE


- Etre ferme mais pas fermé
- Avoir de la réflexivité sur le fait qu'un projet politique a une trajectoire
- Clarfier notre offre de service
  • Prendre le temps de clarifier qui fait quoi comment et pourquoi au sein du collectif Inpact et le formaliser
  • travailler la confiance pour qu'une seule personne puisse représenter le colectif sur chaque sujet
- Mieux communiquer sur nos expériences réussies avec des collectivités
- Analyser les trajectoires de ces "presta-nariats" pour ne pas se décourager
- cibler les bonnes personnes: travail avec les élus mais aussi avec les équipes oprétaionnelles, cibler les binômes élus/techniciens fonctionnels